Cette question a été résolue

Fizz devrait-il offrir une option de service technique à coûts supplémentaires?

Certains consommateurs n'ont pas forcément besoin d'être pris par la main continuellement, alors que d'autres s'estiment suffisamment technos mais ont quelquefois besoin d'être accompagnés davantage par moment.

 

Fizz devrait-il offrir un soutien technique supplémentaire payé mensuellement (comme la fameuse garantie prolongée qu'on vous offre sur certains achats)? Offert au coût de quelques dollars, il permettrait de bénéficier d'un service technique un peu plus accessible. Pas forcément téléphonique mais au moins un accès assuré au clavardage par exemple.

 

Sinon, ça pourrait être à la pièce aussi. On cherche soi-même quand on a des problèmes mineurs, mais on peut allonger quelques dollars au besoin pour monter au-dessus de la pile.

 

Une formule assez similaire aux compagnies aériennes 'low cost' où l'on paie pour l'oreiller, les collations et l'accès prioritaire au lieu d'avoir la grosse facture avant même de s'envoler.

 

Qu'en dites-vous? Une simple suggestion pour attirer des consommateurs en quête d'une facture peu élevée mais sont moins geeks.

MT
MT

MT

User level
Niveau
4
5000 / 5000
points

Je vous suggere de consulter la page https://fizz.ca/fr , allez vers le bas ou c'est ecrit "Êtes-vous un bon candidat pour Fizz?

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?

Non (0)

Oui (0)

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Leifuer
Leifuer

Leifuer

User level
Niveau
2
936 / 2000
points

Pour le moment c'est encore start-up, comme une petite entreprise.
Ça sera possible d'avoir cette option de service dans future.

Cela vaut la peine d'attendre cela.

Pour ma part je suis assez autodidacte, et j’aime bien le concept de Fizz, on se débug entre nous la plupart du temps. Je ne paierais pas d’extra pour le support technique si j’en avais l’option. Mais je comprends que chaque personne ne sont pas tous débrouillards et apprécieraient possiblement avoir cette option.

En fait, ce n'est pas du tout pour moi. Mais je vois de plus en plus de gens s'y intéresser et on est bien obligé d'admettre que tous ne sont pas au même niveau technique.

 

Considérant que la littératie numérique n'est pas très grande au sein de la population en générale et que le Québec est un marché relativement petit, je m'interroge surtout sur la viabilité d'un tel modèle.

 

Le temps nous le dira.